Vous avez passé un entretien pour un emploi qui vous fait envie.
Les jours passent. Vous attendez la réponse. L’impatience monte…
Comment relancer le recruteur sans vous montrer trop insistant ?

Les usages peuvent bien sûr varier en fonction des secteurs et des métiers, mais quelques règles fonctionnent dans la plupart des cas. Suivez le guide !

REMERCIEZ D’ABORD LE RECRUTEUR
Dans les 48 heures qui suivent l’entretien, envoyez un courriel à votre interlocuteur pour le remercier.
Par exemple : « suite à notre entretien du 25 mars, je tenais à vous remercier pour le temps que vous m’avez accordé. Notre échange a confirmé ma motivation à intégrer votre société. J’espère que ma candidature a suscité votre intérêt et vous prie d’agréer, etc ». Quelques lignes suffisent, inutile d’en faire des tartines !

PRENEZ VOTRE MAL EN PATIENCE
Évitez de presser le recruteur, il a besoin de temps pour examiner l’ensemble des candidatures (qui se comptent parfois en centaines). S’il ne vous a pas donné de délai de réponse, prévoyez une prise de contact
environ dix jours après l’entretien.

EMAIL OU TÉLÉPHONE, VOUS AVEZ LE CHOIX
Téléphone : L’appel téléphonique présente un avantage : vous montrez que vous n’êtes pas timide et que vous prenez les choses en main. Cela peut jouer en votre faveur dans des métiers où les interactions sont primordiales, commercial par exemple. Autre atout de parler directement au recruteur : vous avez plus de chances d’avoir une réponse franche et immédiate. Vous voilà fixé !

E-mail : Si vous avez peur de déranger votre interlocuteur, ou tout simplement si vous n’avez pas son numéro, le courriel fera parfaitement l’affaire.
Prenez bien le temps de vous relire, les fautes d’orthographe font mauvais genre ! Autre conseil, évitez d’envoyer votre message à 4h du matin.
Le recruteur risque de s’interroger sur votre hygiène de vie…

STRUCTUREZ BIEN VOTRE PENSÉE ET VOS ARGUMENTS
Soyez synthétique et clair. Rappelez-vous que le recruteur a peu de temps alors ne le noyez pas dans des détails superflus. Surtout, ne faites pas un copier-coller de votre lettre de motivation ! Il s’agit plutôt ici de lister les 3-4 enseignements majeurs que vous retenez de votre entretien pour montrer que vous avez bien saisi les besoins de l’entreprise. C’est l’occasion, au passage, de rappeler au recruteur vos compétences pour le poste…

RÉPONSE POSITIVE FÉLICITATIONS !
Bonne chance pour cette nouvelle page de votre vie professionnelle qui s’ouvre !

RÉPONSE NÉGATIVE SURMONTEZ VOTRE DÉCEPTION ET DEMANDEZ DU FEEDBACK
Réitérez votre intérêt pour l’entreprise et demandez pourquoi votre candidature a été rejetée. Par exemple : « Pourriez-vous m’expliquer en quelques mots ce qui a bloqué sur ce poste ? ». Vous montrez ainsi que vous acceptez la critique et que vous cherchez à vous améliorer. Car oui, votre image se joue aussi à ce moment-là ! Et c’est important si cette entreprise vous attire vraiment – il y aura peut-être d’autres occasions qui sait.

SOYEZ ORGANISÉ DANS VOS RELANCES
Attention à ne pas vous perdre dans les candidatures.
L’appli MEMO de Pôle Emploi peut vous être d’une grande aide : elle vous permet de suivre toutes vos candidatures. Bonne chance !