Un entretien d’embauche, c’est comme un match. Alors si on arrive sans entraînement, on peut toujours briller mais ce n’est pas garanti. Pour donner le meilleur de vous-même le jour J, le mieux c’est de vous préparer !

Voici 5 conseils incontournables :

  • CONSEIL N°1 : Bien comprendre le poste auquel vous postulez

Prenez le temps de comprendre les détails du poste et imaginez les qualités qu’attend le recruteur : vous pourrez mieux expliquer ce qui vous a poussé à postuler.

Cela peut paraitre évident, mais à force de répondre à plusieurs offres, beaucoup de candidats ne savent finalement plus pour quel poste ils postulent lorsqu’ils arrivent à l’entretien. 

  • CONSEIL N°2 : Mettez-vous à la place de votre interlocuteur

Vous vous êtes interrogé sur votre projet professionnel et vous avez répondu à cette offre parce qu’elle semble correspondre à vos attentes, la méthode est la bonne ! Mais il est à présent temps d’essayer de comprendre quelles sont celles de votre interlocuteur.

Pour cela, il faut que vous lisiez entre les lignes de son offre d’emploi. Et, analysez le contexte dans lequel il recrute : qu’elles sont les ambitions de l’entreprise ? Cherche-t-elle à développer un nouveau service ? Essayez de construire votre discours en prenant en compte ces éléments.

  • CONSEIL N°3 : Faites preuve de curiosité 

La curiosité est un vilain défaut ? Pas pendant un entretien ! Un candidat capable de parler de lui et de partager des informations avec le recruteur est un candidat qui exprime sa capacité à créer du lien, et à travailler en mode collaboratif.

Faites preuve de curiosité en posant des questions sur l’équipe, l’attente du manager, l’environnement, ou encore les missions. Grace à votre capacité d’ouverture, vous donnerez envie au recruteur de vous engager !

  • CONSEIL N°4 : Argumentez et illustrez vos propos

Pour intéresser l’employeur, il faut construire un argumentaire convaincant qui valorise vos points forts. Ne répondez pas par « oui » ou « non » : argumentez et illustrez chacun de vos propos par un exemple précis de votre vie professionnelle ou personnelle. Si cet exemple est chiffré, c’est encore mieux ! Cela donne du « poids » aux actions réalisées. Si vous êtes serveur, le nombre de couverts par exemple. Si vous êtes commercial, ça peut être la taille de votre portefeuille clients.

  • CONSEIL N°5 : Entraînez-vous !

C’est essentiel ! Récitez votre pitch à voix haute pour être sûr que votre discours est au point : devant un ami, votre mère, votre conseiller Pôle emploi, ou en testant notre service « Mon entretien virtuel ».

Exercez-vous à parler de façon fluide, ni trop vite, ni trop lentement, en faisant des pauses pour respirer.

Vous connaissez la marche à suivre, alors bonne chance !